Le blogging est-il mort ?

blogging-mort

Depuis quelques mois, on entend partout que c’est la fin du blog. Mais qu’en est-il vraiment ?

L’histoire nous montre que peu de plateformes sur internet ont réussi à tenir dans le temps. Un format vient en chasser un autre régulièrement.

C’est vrai que ces dernières années, la vidéo a pris une importance phénoménale. YouTube est le 3ème site le plus visité au monde, et le second moteur de recherche le plus utilisé.

Cela est lié à la capacité d’attention des gens, qui baisse de plus en plus. Les réseaux sociaux, les notifications, le format court, l’avènement des smartphones et les interruptions constantes ont rendu les gens allergiques au format long.

On remarque que la population lit moins, et qu’elle consulte plus de formats courts et addictifs (comme les séries TV).

Et quand on regarde les stats, c’est effrayant. On s’aperçoit que la plupart de nos visiteurs ne passent pas plus de quelques minutes sur notre site, qu’ils ne lisent que les titres et les images de nos articles que l’on a passé tant de temps à écrire.

Inversement, la vidéo courte n’a jamais aussi bien marché. Le format « vlog » (vidéo-blogging), qui consiste à publier de courtes vidéos, souvent (parfois une fois par jour), sur un mode narratif et en utilisant le story-telling, fonctionne très bien.

 

Mais le blogging n’est pas mort.

Je reste convaincu que les mots peuvent transmettre beaucoup plus d’émotions que les images. Et il est plus facile de convaincre par écrit. Si votre audience aime lire, si elle est attachée à votre style, si vous êtes meilleur à l’écrit qu’à l’oral, vous devriez vraiment continuer à bloguer.

Peu importe le format. L’important, c’est VOUS. Votre personnalité, vos idées, votre créativité.

Votre CONTENU.

La télévision n’a jamais tué la radio. Les films n’ont jamais tué les romans. Si une certaine catégorie de la population ne lit plus, il en reste une bonne partie toujours attachée à ce format. Ces gens là sont généralement plus qualifiés, puisqu’ils mettent plus d’efforts dans leur consultation de contenu. Ces gens seront donc plus impliqués.

N’oubliez pas que la quantité a peu de valeur. Beaucoup de youtubeurs ont des centaines de milliers d’abonnés et ne parviennent même pas à gagner leur vie avec leurs vidéos. Alors que certains blogueurs n’ont que quelques centaines de lecteurs et en tirent un revenu très confortable.

La question n’est pas de savoir COMBIEN de personnes vous allez toucher, mais QUI vous allez toucher.

Si vous êtes bon, peu importe la plateforme que vous utilisez. Vos vrais fans vont vous suivre.

 

J’aimerais que vous réfléchissiez à ça.

Au lieu de vous poser la question « quelle est la meilleure plateforme ? », demandez vous où se trouve l’audience qui vous intéresse. Et ce dans quoi vous êtes le meilleur, et là où vous pouvez apporter le plus de valeur.

N’écoutez pas vos concurrents. Écoutez seulement les gens qui vous inspirent. C’est la clé.

 

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez maintenant une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *