Auto-entrepreneurs, devez-vous craindre pour votre retraite ?

auto-entrepreneurs et retraiteAprès les récentes déclarations de la CIPAV concernant la retraite des auto-entrepreneurs, la crainte est dans tous les esprits. Les auto-entrepreneurs auront-ils droit ou non à une retraite correcte ? Quelles sont les précautions à prendre pour limiter la casse ?

Quel calcul pour la retraite des auto-entrepreneurs ?

Avec plus d’un million d’auto-entreprises en France depuis la création du statut en 2009, autant dire qu’il rencontre un vif succès. Formalités administratives simplifiées, cotisations forfaitaires, etc., ce statut présente bien des atouts pour ceux qui veulent tester une activité. Pourtant, les coulisses de l’auto-entreprise côté retraite peuvent réserver quelques surprises.
Aussi, pour valider un trimestre de retraite, faut-il réaliser un chiffre d’affaires minimum variable selon l’activité choisie. Chaque mois, une partie des cotisations est ainsi reversée à la caisse de retraite dont nous dépendons : le RSI pour les activités artisanales ou commerciales et la CIPAV pour les professions libérales.

Vous souhaitez commencer un travail à domicile ? Nous avons une offre pour vous

Or, ce que l’on sait moins, c’est que les droits à la retraite sont calculés non sur le chiffre d’affaires mais sur la base du revenu professionnel. Ainsi, un abattement forfaitaire variable selon l’activité est appliqué au chiffre d’affaires, soit 71% pour les activités de vente – hôtellerie – restauration, 50% pour les prestations de service BIC, et 34% pour les prestations de service BNC et les activités libérales.

Le résultat ?

Le statut de l’auto-entreprise est donc mal adapté pour ceux qui souhaitent passer une retraite à l’abri du besoin. En effet, s’il s’agit de votre activité principale, le montant de votre pension sera calculé selon votre chiffre d’affaires. Cela signifie que l’absence de chiffre d’affaires entraîne l’absence de cotisations à la retraite car, souvenez-vous, pas de chiffre d’affaires = pas de charges.

Ceux qui travaillent exclusivement pour le compte de leur auto-entreprise devront alors réfléchir à la façon de préparer au mieux leur retraite pour ne pas se retrouver dépourvus de revenus au moment venu.

Que faire alors ?

Anticiper semble être LA solution pour éviter les mauvaises surprises. Mettre de l’argent de côté, imaginer quelques placements ou encore souscrire une assurance complémentaire vous garantiront un petit pécule à l’âge de la retraite. À vous de définir la solution qui correspond à vos moyens et à vos besoins et de vous faire conseiller par des professionnels.

Sous ses airs de statut idéal offrant avantages et simplicité, l’auto-entreprise peut réserver quelques surprises aux non-initiés. Pour contourner ses écueils pouvant avoir de lourdes conséquences, il est donc nécessaire de se renseigner, de prévoir et de préparer. Trois mots à prendre en compte pour vous assurer une retraite bien méritée !

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez rapidement une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *