2012, l’année du télétravail

Un phénomène venu de contrées extérieures est en train de bouleverser le monde du travail et marque cette année un sérieux coup d’accélérateur. Il s’agit du télétravail, soit le fait pour des salariés de travailler à distance, le plus souvent depuis leur domicile. 

Le télétravail en quelques chiffres

Avant d’analyser plus avant ce phénomène, voici quelques chiffres datant de 2012 qui vous permettront de mieux comprendre le télétravail :

> 12,4 % des salariés télétravaillent au moins 8 heures par mois

> 96 % des acteurs du télétravail, soit les télétravailleurs, les manageurs ou les employeurs, se disent satisfaits de la mise en place de ce mode de travail.

> 92% des employeurs pensent que ce sont les managers intermédiaires qui freinent la progression du télétravail.

Quels sont les bénéfices directs du télétravail ?

Selon une étude portant sur le télétravail, le bien-être des salariés serait le principal déclencheur des mises en place de télétravail à hauteur de 85 %.

Ses bienfaits sont ainsi largement mis en avant par les salariés comme par les cadres dirigeants puisqu’il améliorerait significativement la productivité de ceux qui en bénéficient. Avec 22% de productivité en plus, on se demande pourquoi il ne se généralise pas plus encore.

On pourrait ainsi se demander pourquoi un salarié en télétravail est plus productif. La réponse est pourtant simple : avec 45 minutes de temps de sommeil en plus et 37 minutes supplémentaires par jour à accorder à leur famille, les télétravailleurs ne peuvent que se sentir en forme. La fatigue diminue inévitablement, de même que le stress, et de ce fait on observe dans les entreprises une baisse du taux d’absentéisme. Alors plutôt que de jouer la carte de la répression en incriminant le salarié qui a osé s’arrêter 3 jours pour une grosse grippe, il serait sans doute préférable de s’orienter vers les bonnes réflexions. Meilleure productivité, augmentation de la motivation et baisse de l’absentéisme, que demander de plus pour un patron !

De plus, le télétravail présente un autre bénéfice non négligeable : il est écolo. Le télétravail peut donc être considéré comme le principal allié du développement durable. Grâce à lui, nul besoin de prendre son véhicule pour se rendre sur son lieu de travail, ce qui permet de diminuer la pollution due aux émissions de CO2. Si tout le monde pouvait travailler depuis son domicile, et en considérant que les trajets travail – domicile représentent 30% de la circulation routière, imaginez un peu quels seraient les effets positifs du télétravail sur notre planète !

Enfin, toujours dans cette optique de protéger l’environnement, le télétravail permettrait d’économiser du papier, beaucoup de papier. La distance entre le salarié et ses collègues de travail oblige ainsi à faire appel à la dématérialisation des documents. Plus besoin d’imprimer à tout va pour faire valider un projet ou un courrier. Désormais, tout s’opère via les réseaux et nul ne s’en porte plus mal. Le tout est juste de changer ses habitudes.

Alors que le télétravail semble bénéfique pour les salariés sous bien des aspects, on peut se s’interroger sur le fait qu’il reste si marginal dans l’Hexagone. Est-ce l’appréhension de ne plus pouvoir surveiller ses subordonnés ? La crainte de dérives ? Quoi qu’il en soit, la prise de conscience s’opère en douceur et elle ne demande qu’à s’étendre.

Emmanuelle COLLIN – Virtual Papyrus

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez maintenant une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

2 réponses
  1. Huzz dit :

    Comme vous l’avez cité, le télétravail à bel et bien des avantages (Réduction des frais, intégration des salariés handicapés, préserver l’environnement, rester avec sa famille…). Mais ça n’empêche pas qu’il y en a des inconvénients comme la solitude, absence de culture d’entreprise, affaiblissement de la vie sociale et surtout le côté juridique.
    La question qui se pose maintenant est-ce que le télétravail sera la tendance des prochaines années ?!

    Répondre
  2. Sophie FLEURY dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    cet article tombe à pic pour un projet qui a été initié dans ma collectivité où je suis salariée, à savoir un concours d’idées lancé auprès des agents. Les idées doivent être respectueuses de l’environnement et s’intégrer dans divers thématiques (eau, santé, déplacements…).
    En janvier 2013, 3 idées seront primées pour une mise en place courant 2013…
    Forcément, j’ai déposé l’idée du TELETRAVAIL 😉 lol
    Bizz
    Sophie

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *