Foule Factory, le crowdsourcing réinventé : Interview de son cofondateur, Daniel Benoilid

Foule Factory est un service de crowdsourcing un peu spécial. Nous avons interviewé son cofondateur, qui nous en apprend un peu plus…

Imaginez un instant : vous êtes entrepreneur. Vous avez 2000 fiches produits avec des photos à catégoriser. Cela prendrait des heures de le faire vous-même ou de le confier à un employé.

C’est là que Foule Factory intervient : le service va prendre en charge votre tâche, la diviser en 2000 microtâches, qu’elle va envoyer à 2000 « fouleurs », qui vont s’en occuper en 30 secondes.

Puissant, n’est-ce pas ?

Nous avons rencontré Daniel Benoilid, le cofondateur de Foule Factory, qui a bien voulu nous en dire plus :

Important : La suite de cette interview sera publiée demain

 

À qui s’adresse le service ?

Aussi bien aux entrepreneurs indépendants qu’aux TPE, et même aux grosses entreprises. Toute entreprise ayant des tâches longues et répétitives à réaliser peut faire appel à Foule Factory.

 

Qui sont les « Fouleurs »

Plus de 50 000 Français se sont inscrits au service en tant que contributeurs, pour gagner un complément de revenu et arrondir leurs fins de mois. Face à cette demande impressionnante, Foule Factory a été contraint de fermer les portes temporairement.

 

Combien peut espérer gagner un contributeur ?

Le plafond est fixé à 3000€ par an, soit 250€ par mois. Ce n’est donc pas un job à plein temps, mais bien un complément de revenus. Les microtâches durent quelques dizaines de secondes et sont payées environ 10 centimes.

 

Pourquoi ça nous intéresse ?

Foule factory peut à la fois permettre à n’importe qui de gagner un peu d’argent, mais est aussi un moyen particulièrement efficace pour les entrepreneurs d’avoir la force de frappe d’une multinationale… En l’espace de quelques heures.

Pour en savoir plus : http://www.foulefactory.com

Voir la vidéo sur YouTube

 

Daniel Benoilid : son parcours d’entrepreneur

 

Daniel ne se définit pas comme un « serial entrepreneur ». Foule Factory est sa première boite. Après des études d’ingénieur et de commerce, puis une carrière de consultant en stratégies, il décide de fonder Foule Factory avec son associé, Michael.

Les co-fondateurs ont bénéficié d’un environnement propice à la création d’entreprise, grâce à l’incubateur de Microsoft.

C’est davantage le projet qui les ont porté que la simple envie d’entreprendre.

Foule Factory est maintenant un job à plein temps, qui les passionne.

Le conseil de Daniel pour les débutants

Un conseil précieux : sortir son produit rapidement, faire des cycles courts, se confronter au marché. Il vaut mieux se lancer, se confronter à la réalité, avant de vouloir créer le produit parfait.

On leur souhaite beaucoup de succès !

 

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez maintenant une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *