« Le métier de baby planner m’a permis de réaliser mon entreprise sans avoir trop de fonds à investir »

Par - Le - 2 051 views

Baby planner, baby shower, wedding planner : des termes venus tout droit des Etats-Unis et qui depuis quelques annĂ©es envahissent progressivement l’Hexagone. Ces organisatrices tendance prennent dĂ©sormais tout en main pour vous permettre de savourer votre grossesse, la naissance de votre enfant ou votre mariage. Nous nous sommes intĂ©ressĂ©s Ă  l’une d’entre elles StĂ©phanie DE LEMOS qui a choisi de se lancer comme baby planner en crĂ©ant son entreprise Mon baby planner. 

Bonjour StĂ©phanie. Baby planner, un terme qui intrigue beaucoup d’entre nous. Peux-tu nous en dire un peu plus sur ta profession ?

Le baby planning est un métier qui vient des Etats-Unis et qui a fait son apparition en France il y a environ 5 ans. Une baby planner propose à ses clients de les accompagner et de les aider à préparer la naissance de leur enfant. Cela passe par des conseils sur la décoration, sur le matériel à acquérir ou encore sur les démarches à mener et sur la sécurité de bébé. L’objectif de la baby planner est donc de soulager les futurs parents.

Qu’est-ce qui t’a donnĂ© l’idĂ©e de crĂ©er Mon baby planner et comment devient-on baby planner ?

J’ai toujours eu l’envie de créer ma société, mais l’aspect financier a longtemps été un frein. Le métier de baby planner m’a permis de réaliser ce rêve sans avoir trop de fonds à investir dans mon entreprise.

Aussi, j’ai une passion pour tout ce qui touche à l’univers des bébés. J’adore, par exemple, aller dans les magasins et voir les nouveautés et les produits proposés. Mais, le déclic a eu lieu il y a quelques années grâce à une amie et grâce à mon fils. D’une part, mon amie, enceinte à l’époque, m’appelait sans cesse pour me demander conseil et pour me poser des questions. Voyant le plaisir que je prenais à l’écouter et à l’épauler, elle m’a suggéré d’ouvrir ma propre entreprise de conseil. D’autre part, lorsque j’étais enceinte de mon fils, j’ai passé ma grossesse à arpenter les magasins et à découvrir le matériel proposé. J’y ai pris un grand plaisir.

Enfin, il existe effectivement des formations pour devenir baby planner ; je vais d’ailleurs en suivre une prochainement pour me perfectionner. MĂŞme si elles ne sont pas obligatoires, elles permettent de se constituer un rĂ©seau et d’apprendre certaines bases, notamment en marketing. Je pense toutefois que, pour exercer ce mĂ©tier, l’essentiel est d’aimer ce que l’on fait et de dĂ©velopper chaque jour ses propres connaissances. Il faut ĂŞtre Ă  l’affĂ»t de la moindre nouveautĂ© !

Comment s’organisent tes journĂ©es ?

Pour le moment, je passe beaucoup de temps sur mon ordinateur Ă  explorer les diffĂ©rents sites de puĂ©riculture. Je dois ĂŞtre au courant de tout !

Je m’organise aussi en fonction des besoins de mes clientes pour mes déplacements. Actuellement, j’ai beaucoup de demandes pour du matériel d’occasion ou recyclé. Par exemple, récemment, l’une de mes clientes voulait un berceau ancien pour son bébé. J’ai dû me rendre dans diverses brocantes pour dénicher l’objet de ses rêves et répondre à sa demande.

Comment t’y prends-tu pour dĂ©marcher ta clientèle ?

Je surfe beaucoup sur Internet et je suis présente sur les forums et les réseaux sociaux pour me faire connaître. D’ici quelques jours, je vais démarrer une campagne de publicité papier en déposant des flyers dans les boîtes aux lettres et chez les professionnels de mon secteur. Je compte ensuite sur le bouche-à-oreille pour me développer davantage.

Alors que les Français ont parfois du mal Ă  dĂ©lĂ©guer, es-tu parvenue Ă  trouver ta clientèle ?

Je démarre tout juste mon activité. Mon objectif est de proposer mes services à toutes et tous. Je refuse que l’argent soit un frein pour faire appel aux services d’une baby planner et que mes prestations soient réservées à une clientèle aisée. C’est pourquoi, je m’adapte à tous.

Quels ont Ă©tĂ© tes principaux atouts lorsque tu as crĂ©Ă© ton entreprise ?

Mon sens de l’écoute, ma volonté de créer un service sur mesure et de m’adapter à l’ensemble de mes clients sont mes principaux atouts.

2012 a dĂ©butĂ© il y a quelques semaines. Que peut-on te souhaiter pour les 12 mois Ă  venir ?

En 2012, j’espère rencontrer le succès et conquĂ©rir de nouveaux clients !

Pour en savoir plus sur Mon baby planner, rendez-vous sur le site Internet de StĂ©phanie DE LEMOS : http://www.monbabyplanner.com/fr/

Propos recueillis par Emmanuelle COLLIN

GD Star Rating
loading...

4 commentaires sur “« Le mĂ©tier de baby planner m’a permis de rĂ©aliser mon entreprise sans avoir trop de fonds Ă  investir »

  1. chrisologue le RĂ©pondre

    Bonjour Stéphanie,

    Lors de la naissance de ma première fille en 2009, j’ai eu la mĂŞme idĂ©e encore inconnue en France. Aujourd’hui, j’y pense plus sĂ©rieusement, je questionne les (futures) mamans qui ne connaissent pas ce nouveau service et cela me motive bien plus Ă  me lancer.
    Tu as créer ton entreprise depuis plus de deux ans maintenant, et comment ca marche ?
    Merci de ton retour

Laisser un commentaire