Trouver la motivation

Croire en soi et s'(en)amuser : à la source du succès d’Antoine BM

🕒 Lecture 6 mn
Antoine Blanchemaison

En 2015 j’ai recruté un étudiant en contrat d’alternance, recommandé par Antoine Peytavin (créateur du site Jerecuperemonex.com, du Web Entrepreneur Day… et de ce site).

A la fin de l’année, il m’a annoncé qu’il allait arrêter son école de commerce , qu’il partait pour une durée indéterminée en Asie, avec l’ambition de vivre des formations qu’il allait créer sur place puis vendre ensuite sur Internet.

LE TEST DE TAD
Quel est ton profil d’entrepreneur ?



Ta réaction spontanée par rapport à son choix a été…
1 – Quel prétentieux ! A son âge, vouloir expliquer la vie aux autres et d’espérer en vivre.
2 – Wouaou…

Réponses :
Choix n°1 : tu es un anti-entrepreneur; relis cet l’article trois fois et poste ensuite un commentaire horrible et argumenté.
Choix n°2 : tu es entrepreneur dans l’âme; survole cet article et lance-toi juste après sans réfléchir.

Méfiez-vous des Anti-Entrepreneurs

Dans une vidéo réalisée pour Travailler-a-domicile.fr, Antoine nous donne les 3 clefs du succès pour réussir sur YouTube. Pour les découvrir, il faut regarder la vidéo, mais ce n’est pas de ça dont je vais vous parler.

Cette vidéo a reçu tout de suite un commentaire représentatif de l’état d’esprit des personnes qui estiment qu’être entreprenant, vouloir gagner sa vie par ses propres moyens, c’est mal :

“Ce sujet m’intéresse pas, mais le titre “réussir sur Youtube” avec à coté 34vue, ma plier de rire !!! le pire restant surement le contenu étant du verbiage de commerciaux , de concept vide comme “authenticité” et de vacuité. En parlant de “réussir”, il serait plus honnête de dire “vendre” ou “se vendre”… Parce qu’un youtubeur pour réussir avec 34vue, atteindre son but si ce dernier ne prend aucunement en compte le nombre de vue. mais bon vue le propos c’est surement pas le cas ici”

Sh raz, l’haineux inconnu

Cela ne sert à rien de s’attarder sur ce commentaire en particulier, car les “haters” forment une armée redoutable prête à polluer tout ce qu’ils peuvent sur le Net, et repousser ainsi l’angoisse de leur propre néant.

En revanche, il est intéressant car il est l’exemple typique d’une réaction classique de l’entourage même des jeunes entrepreneurs . Elle vise inconsciemment à les décourager en utilisant l’ironie comme argument. Cela pourrait être l’un des freins psychologique les plus sérieux à votre propre envie d’entreprendre, surtout si cette réaction est intériorisée sous la forme de l’ auto-ironie.Et ceci est particulièrement vrai dans la culture française.

Car ce mec, au fond, a totalement raison : c’est vraiment ridicule d’oser donner des leçons de réussite quand on n’a qu’un public aussi minuscule, et, j’en rajoute, quand vient à peine d’avoir le bac et qu’on fait des vidéos à l’arrache.
Comme il est “ridicule” de vouloir prétendre vivre de sa plume dès l’âge de 6 ans, de tout sacrifier à ce désir au point d’en devenir pauvre. Jusqu’au jour où un éditeur accepte de publier 1000 exemplaires de votre roman intitulé “ Harry Potter” (J. K. Rowling).

Autre exemple vécu d’une ambition “ridicule” : il y a quelques années je faisais pas mal de petites fêtes (très) arrosées (et pas du tout people) dans une maison à moitié en ruine, avec un piano un peu déglingué. Une amie est arrivé avec son fiancé et ce dernier a commencé à éteindre la stéréo et à jouer du piano. On a été poli avec lui quelques morceaux, jusqu’au moment où on s’est dit qu’il était bien gentil avec ses chansonnettes, mais nous on voulait danser et on a remis nos CD, sans trop lui demander son avis. Ce fiancé c’était Mathieu Chedid , alors totalement inconnu, et aujourd’hui toutes les personnes qui étaient présentes à cette fête se demandent comment elles ont pu passer à côté de cette chance unique de faire connaissance avec celui qui est devenu une des plus grandes star vivante de la chanson française (et au demeurant très sympa et simple).

C’est simple : la plupart des personnes ne donnent du crédit qu’à ceux qui ont déjà réussi ou ont les attributs de la réussite , et dévalorisent inconsciemment ceux qui n’ont pas encore l’éclat de la réussite. Une bouse jouée par une célébrité retiendra toujours plus l’attention qu’un chef-d’oeuvre joué par un inconnu. C’est un des sens du dicton “on ne prête qu’aux riches” .

Suffit-il de croire en soi alors pour réussir ? Hélas non. Je pourrais citer des personnes plus ou moins connues, qui ont tout fait pour vivre de leur passion, et qui ont difficilement dépassé le stade du petit succès et qui en sont réduites aujourd’hui à accepter les moindres piges pour vivre. C’est une réalité triviale : le succès a ses raisons que la passion ignore.

Comment résister au “ridicule” de croire en soi pour aller jusqu’au bout de sa passion ?

Vouloir vivre de sa passion, peu importe le domaine, implique souvent de se mettre en péril,en sortant du cadre des métiers classiques créés par la société pour maintenir sa cohérence.

Se mettre en péril implique donc de se se préparer à vivre l’échec matériel. Mais cela implique surtout de se préparer à affronter une remise en cause de son égo.

Il y a une parade simple à mettre en oeuvre pour affronter cette peur naturelle et c’est le secret caché de cette vidéo : en gardant un état d’esprit ludique , en vous libérant de la trop forte pression de l’obligation de réussir générée par votre entourage, vous n’aurez plus peur de l’échec.

C’est la belle leçon subliminale d’Antoine dans cette vidéo : c’est bien de croire en soi, mais laformule magique pour libérer votre potentiel, c’est de parvenir à s’amuser librement tout en construisant son chemin. C’est de savoir trouver du plaisir dans son activité, à chaque instant.

Si tu es prêt(e) à recevoir l’échec de la même façon que la réussite, en restant détendu,
alors tu as déjà réussi.

Amuse-toi !

Amusez-vous !

Amusons-nous !

Je n’ai JAMAIS rencontré un entrepreneur qui tirait la gueule, ou alors je savais que le fin de son entreprise était proche…

Je ne le répèterai jamais assez : avoir du plaisir à travailler pour son projet, c’est la condition n°1 de la réussite des entrepreneurs.

Conclusion : tant que vous parviendrez à ne pas être trop angoissé par la peur de l’échec, tant que vous prendrez du plaisir à faire ce que vous faîtes, alors vous avez encore toutes les chances de gagner votre vie par vos propres moyens !
Et à contrario, quand vous sentez que le “jus” n’est plus là, que vous ne vous amusez plus, arrêtez dès que possible.

Qu’est devenu cet étudiant prétendant vivre de ses formations en ayant à peine 20 ans ?

Très franchement je n’avais absolument aucune idée de ses chances de réussite. J’ai un peu suivi son parcours pendant les mois qui ont suivi son départ : super, je me suis dit, il est parvenu à vivre de ses formations et financer son voyage. Puis ensuite je suis passé à autre chose (je vous raconterai un jour ma vie d’entrepreneur, du studio de 16 m2 tout pourri à la maison de 220 m2 au coeur de Paris, en passant par un quasi-palais en Espagne jusqu’à la cabane au fin fond du nord de l’Europe, à quelques encablures du Pôle Nord, où je me trouve actuellement : la preuve que travailler à domicile ne signifie pas être bloqué dans une maison, même avec une femme et deux enfants).

Puis, en reprenant en main ce site, je suis tombé sur cette ancienne vidéo et j’ai voulu savoir ce qu’il devenait. Je suis donc allé sur sa chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCUyGfgvkPXfV80exjZIqmVQ
Et là, la (bonne) claque : aujourd’hui, Antoine BM Blanchemaison est devenu l’une des stars en France pour toutes les personnes qui cherchent à développer leurs compétences en web-marketing. Les revenus issus de ses formations montent jusqu’à 50 000 euros/mois . Sa chaîne est suivie par plus de 100 000 personnes – un vrai fans club et pas juste des curieux.
Ai-je besoin d’en rajouter ? Je ne pense pas. Ah si, bravo Antoine, je suis vraiment content pour toi et fier qu’on ait pu bosser un jour ensemble !

Il a cru en lui, il a pris du plaisir, il a réussi.

Et toi, pourquoi tu n’en ferais pas autant ?

Conclusion

Ce n’est pas la destination qui compte, mais la route

Proverbe Gitan plagié à de nombreuses reprises, notamment par l’un de mes écrivains préféré, W. Thesiger

Non, ce n’est pas le but qui importe, mais le chemin qu’on accomplit pour l’atteindre, et, plus le parcours est difficile, plus le voyage a de prix. Qui oserait prétendre qu’il est moins exaltant d’escalader une montagne que d’arriver au sommet par le funiculaire ? Mon hostilité à l’égard des inventions modernes tient peut-être précisément à ce qu’elles rendent les choses trop faciles.

Wilfred Thesiger, Le désert des déserts

Morale de cette belle histoire, croire en soi et surtout savoir s’amuser (aussi de soi-même), vous immunisera contre le sentiment de l’échec . Même si au bout du chemin il n’y a rien, voire même un sacré trou dans votre compte en banque, au moins vous aurez vécu des bons moments et apporté au monde une formidable énergie : elle se situera là votre véritable réussite, pas dans les euros que vous aurez accumulé sur votre compte bancaire (même s’ils font du bien, j’en conviens).

Si toi aussi tu as une belle histoire à raconter (même si tu n’est pas encore une super-star), j’ai hâte de l’écouter et d’en parler sur ce site : tu peux m’écrireici!

Voir les commentaires

  • Un bel article bien écrit ! Un super story telling. Et surtout on sent une profonde affection mutuelle entre vous deux.
    Car j'ai lu le mail de Antoine Bm qui ne disait que du bien de toi Christophe.
    C'est vrai qu'Antoine est un King du marketing de réseau. Et il s'inscrit dans ce cercle de personnes influentes, tout en ne suivant que Ses principes.
    Merci pour cette article !

    • Merci pour ton message Mickael, c'est vrai qu'avec Antoine nous partageons pas mal de valeurs.

  • Merci pour ce retour d'expérience, comme beaucoup j'essaye de développer ma petite affaire et je me prenais trop au sérieux mais grâce à ce post je me rend compte que j'en avais oublié de m'amuser et de profiter du moment.
    Antoine BM m'impressionne, j'avoue qu'il y a 3 ans je ne le prenais vraiment pas au sérieux et pendant longtemps j'ai fait de la résistance à son contenu mais aujourd'hui je reconnais qu'il est certainement un des meilleurs copywriters de la scène francophone. Il n'y a qu'a s'abonner à sa liste de diffusion pour s'en rendre compte. Sur les dizaines de newsletters de marketeurs que je reçois, ses textes sont de loin plus intéressants.

  • Très beau commentaire avec de belles histoires personnelles qui changent un peu de celles qu'on entend partout :)

    Un article qui a été écrit avec le coeur et ça fait du bien de lire ça

    Nina

    • Merci Nina ! J'en profite pour te donner un conseil lié à ton site : tu devrais forcer l'https de ton site (indispensable pour le SEO aujourd'hui). Ultra facile à faire aujourd'hui : Plugins "Easy HTTPS (SSL) Redirection" combiné à "WordPress HTTPS" + réglages "Généraux" (pour modifier les URL du site). Et le tour est joué :)

Partager