Comment devenir maquettiste

Maquettiste
À la fois créatif et doué en informatique, le maquettiste est celui qui rend vos magazines, journaux ou sites web si agréables à regarder. En mettant en scène leurs contenus grâce à une belle mise en page, il les rend lisibles et retient votre attention. Une activité qui pourrait bien vous plaire !

Que fait le maquettiste ?

Comme nous venons de le voir, être maquettiste, c’est être à la fois un créatif et un technicien. À partir du cahier des charges défini par son client, il propose plusieurs maquettes. Y sont indiquées les couleurs, la police de caractères, la manière de présenter les titres et les contenus, etc. Il s’agit donc de proposer une ligne graphique cohérente et d’organiser les éléments qui composent une page web, de magazine ou de presse.

Pour réussir cette tâche, le maquettiste doit être attentif à l’équilibre global de la page et trouver le bon positionnement des titres, chapôs, textes ou illustrations. En modelant ces éléments, son objectif est d’atteindre l’alchimie, celle qui retiendra l’attention des lecteurs.

Aussi, chaque support a ses propres codes et on ne présente pas un livre de la même manière qu’une plaquette de communication ou qu’un webzine. Il en est de même pour la cible, qui diffère selon les supports, car chaque type de lecteurs a des attentes spécifiques, dont il faut tenir compte.

Des compétences variées

Être maquettiste, c’est un mélange entre création et technique. En plus d’avoir des connaissances en graphisme ou dessin, il lui faut maîtriser les logiciels de création graphique comme Illustrator, Photoshop, Quark Express ou InDesign. Il met ainsi en page les éléments à partir de ces logiciels, qu’il doit donc manier à la perfection.

Vous souhaitez commencer un travail à domicile ? Nous avons une offre pour vous

Mais cela ne suffit pas, puisque rigueur et curiosité font aussi partie des qualités attendues chez un maquettiste. Il lui faut ainsi appliquer à la lettre le cahier des charges transmis par son client et avoir le souci du détail, car la moindre erreur de mise en page ou la moindre coquille peuvent mettre à néant tout le travail fait.

Où exercer ?

La plupart du temps, le maquettiste est salarié. Journal, maison d’édition, agence de publicité ou graphique, grandes entreprises, etc., il est possible d’occuper ce poste dans plusieurs structures.

Le maquettiste peut aussi vouloir mettre à profit ses qualités entrepreneuriales et se mettre à son compte. Il devra dans ce cas démarcher les sociétés ou les agences susceptibles de faire appel à ses services. Cette tendance d’externaliser le travail des maquettes se développe et les plus débrouillards auront sans aucun doute un carnet de commandes bien rempli.

De plus, avec un salaire de départ de 1 600 à 1800 euros mensuels, le maquettiste peut évoluer ensuite vers les métiers de graphiste et de directeur artistique.

Côté formation

Plusieurs chemins conduisent au métier de maquettiste. Les principaux restent toutefois les BTS, comme les BTS design graphique ou BTS communication et industries graphiques, ainsi que les écoles d’art très nombreuses (DNA, DNSEP, DMA, DSAA, ECV, Esag ou Gobelins).

En plus de ces cursus traditionnels, vous pouvez suivre une formation de qualité à distance. Les avantages sont alors multiples car cette formation s’adresse à tous et peut être suivie au rythme de chacun. Terminés les horaires fixes, vous vous organisez librement, selon vos obligations personnelles, et tout en bénéficiant d’un programme performant et d’un suivi individualisé.

Pourquoi ne pas tenter ? Pour recevoir une documentation gratuite, remplissez le formulaire ci-dessous en choisissant votre formation.

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez rapidement une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *