Comment devenir courtier professionnel

Comment devenir courtier professionnel

Qu’il s’adresse à des clients particuliers ou professionnels, le courtier est la personne idéale pour trouver la meilleure proposition au prix le plus compétitif. Fin négociateur, il n’en sera que plus performant après avoir suivi une formation.

devenir courtier professionnel

Courtier, mode d’emploi

Immobilier, assurances, prêts, marchandises, travaux, le négociant intervient dans des secteurs variés, dont il doit être spécialiste. C’est en connaissant son domaine d’intervention sur le bout des doigts, qu’il saura dénicher les contrats les plus avantageux.

De façon détaillée, le courtier est en réalité un intermédiaire. Il travaille à la fois avec différents partenaires selon sa spécialité (banques, assurances, artisans, fabricants, etc.), et avec les clients qui font appel à lui. Il est alors chargé de leurs proposer des contrats intéressants et de défendre leurs intérêts jusqu’à la signature et plus encore.

Au-delà d’un rôle de négociateur, le courtier doit avant tout écouter et conseiller ses clients. Les offres qui sont disponibles doivent alors être sélectionnées, selon des critères de budget et de besoins.

En cas de litige ou de non-conformité, le courtier est encore sur les devants de la scène. Il lui faudra défendre les intérêts de son client jusqu’au bout et veiller à ce que la situation rentre dans l’ordre.

Courtier, un job pour tous ?

Vous en rêvez, mais est-ce une activité pour vous ? Voici un petit aperçu des qualités attendues chez un courtier.

Sens du commerce et relationnel sont les premières d’entre elles. Très à l’aise avec les pratiques commerciales, le courtier doit être expert dans son champ d’activité et se tenir informé des évolutions ou innovations proposées par ses partenaires.

Fin psychologue, c’est à lui que revient la mission de cerner le profil et les attentes d’un client. Il fera preuve d’une écoute attentive, d’une part, et d’un bon esprit d’analyse, d’autre part.

Où et comment travaille le courtier ?

Plusieurs possibilités pour le courtier. Même si la majorité est salariée dans de petites entreprises de courtage, certains exercent dans de grands cabinets internationaux.

D’autres encore préfèrent surfer sur la vague de la liberté et se mettent à leur compte. Question de feeling !

Notons que les courtier en assurances indépendants ont un statut de commerçant et doivent être enregistrés au Registre du Commerce et des sociétés.

Parlons argent désormais. Il est difficile de donner une rémunération fixe pour la profession de courtier car elle se base essentiellement sur les commissions perçues. Plus il vendra de contrats, mieux il gagnera sa vie.

Quelles formations pour le courtier ?

Du Bac+ 2 en assurances / immobilier / bâtiment / banque / etc. au Bac +5, une formation est nécessaire. Elle apporte les bases du métier et permet surtout d’affiner son expertise dans le domaine choisi. Plus le niveau d’études sera élevé, plus rapide pourra être l’évolution.

Ces formations sont proposées par des universités ou des écoles privées, mais il est aussi possible de se préparer au métier de courtier à distance. De nombreux avantages découlent de cette seconde alternative. Souplesse, adaptabilité, suivi pédagogique rigoureux, supports de cours performants, etc. Vous apprenez le métier que vous aimez depuis chez vous, sans les contraintes d’une formation en présentielle.

Pour en savoir plus sur notre formation à distance, rien de plus simple. Complétez le formulaire ci-dessous et recevez une documentation gratuite :

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez maintenant une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

Par | 2017-06-06T09:21:02+00:00 06/06/2017|Proposez un service externalisé|

Laisser un commentaire